Conservatoire du littoral – Maîtrise d’usage : double utilisation du foncier pour la préservation


La maîtrise d’Usage peut se résumer à l’expertise pour combiner plusieurs usages au même endroit et à « modeler » le projet d’aménagement en fonction des usagers présents et à venir. Exemple avec le Conservatoire du Littoral

Les Rives de l’Estuaire de la Gironde : viticulture, environnement et inondation

Pendant très longtemps, les milieux humides ont été perçus négativement : saleté, maladies voire malédiction…

Cette vision s’inverse et aujourd’hui, le Conservatoire du Littoral enclenche un programme « Valorisons les berges de l’Estuaire de la Gironde » pour promouvoir la qualité environnementale des berges. Mais les enjeux ne sont pas qu’environnementaux : inondation, viticulture, démographie… Comment avoir une stratégie foncière adaptée alors que tant d’enjeux se croisent sur un territoire ?

 

 

Un peu d’histoire… pour beaucoup de prospective

Le but de la mission est de monter une stratégie foncière et d’ingénierie pour valoriser les rives de l’Estuaire de la Gironde d’un point de vue environnemental, tout en prenant en compte les usages déjà présents. Un peu d’histoire, voire même d’archéogéographie pour être précis, nous mène à comprendre les usages présents, l’action de l’Homme sur Macau et les villes voisines. L’activité centrale est la viticulture et… les gabarres.

Les gabarres étaient des bateaux en bois qui pouvaient descendre la Garonne, la Gironde, la Dordogne, le Lot… pour commercer le vin. Souvent, le bateau était dépecé à l’arrivée et le bois était alors vendu également. Cela a façonné l’usage des rives dans un premier temps. Ensuite, les Hollandais, avec leurs techniques d’aménagement de berges et rives, ont façonné ces dernières également.

 

 

Des actions proches des usages passés et présents… pour se projeter sur des usages futurs

Désormais, les usages possibles sur la zone d’intervention du Conservatoire du Littoral sont identifiés :

  • Des usages actuels favorables à l’environnement sont le fruit de la main de l’homme. Pourquoi ne pas les préserver ?
  • Des usages actuels, dits comme « traditionnels », ne sont pas si historiques qu’ils sont dits. Pourquoi s’accrocher à ces usages ?
  • Des usages ont disparu ou disparaissent. Pourquoi ne pas en envisager de nouveaux ?

Une combinaison possible de tous ces usages alimente une stratégie foncière du Conservatoire du Littoral.

OXAO rencontre les acteurs, pour connaitre l’historique, la relation entre les acteurs et les dynamiques en cours sur le territoire d’intervention. Enfin, OXAO sollicite son expertise en Maitrise d’œuvre pour faire un dimensionnement économique de la stratégie retenue.

 

Ainsi, plusieurs usages peuvent entrer en synergie pour un même but : valoriser les rives de l’Estuaire de la Gironde. Est-ce là un nouveau modèle de vivre-ensemble ? Celui des bénéfices mutuels ? C’est bien ce que OXAO en conclut…